Archive

Archive for the ‘Georges Colleuil et le Référentiel de Naissance’ Category

Georges Colleuil et le Référentiel de Naissance

décembre 21, 2015 Laisser un commentaire
images_georges_colleuil_drumul_spre_centru_1

Le Tarot est-il une fontaine aux symboles ? Dans l’affirmative, comment s’y abreuver et étancher sa soif efficacement ?

J’ai toujours pensé que le Tarot n’était pas un jeu de carte mais un ensemble de symboles cohérent qui au cours de l’histoire ( au XIVème siècle) ont été réunis dans un jeu de cartes. Ensuite par métonymie (le contenant prenant le nom du contenu) on a appelé Tarot le jeu de carte en question. Les images représentées sont toutes connotées par une symbolique spécifique à une culture, une époque, une philosophie données. Mais derrière ces symboles se profilent l’énergie des archétypes qui revêtent un caractère universel, rattachant ainsi chaque symbole à sa matrice profondément enracinée dans l’inconscient collectif. En se reliant à ces archétypes on se relie à ce qui fonde notre humanité, mais aussi à ce qui la nourrit et la désaltère. C’est dans ce sens que je parle d’une fontaine aux symboles. Le Tarot nous plonge au cœur du symbole qui lui même nous relie à l’archétype et donc à l’inconscient collectif qui connecte notre vie quotidienne à notre fondement vital archaïque.

Comment le monde symbolique du Tarot peut-il nous aider à donner du sens à nos existences ? Invite-t-il – tel que le concevait Albert Camus – à la révolte face à l’absurdité de la vie afin de lui donner ce sens ?

Tout est question de protocole. Si on utilise le Tarot d’un point de vue psychologique, pour essayer d’éclairer une situation, résoudre un conflit ou trouver un sens à un événement, on se retrouve dans une problématique philosophique majeure. Soit l’homme est inscrit dans une histoire qui le dépasse et il joue un rôle qui lui a été confié à priori par une force transcendante, et alors cela signifie que le sens est déjà là, voire que le futur est compris dans le passé, soit il n’y a pas de sens à priori, donc pas de force transcendante et alors comme devait le penser Camus, l’homme est capable de donner du sens à sa vie pour échapper à l’absurde de la condition humaine. Décrypter un symbole en se l’appropriant permet de donner du sens.

Le Tarot peut-il nous aider à exploiter le contenu de nos rêves ? L’exploitation des rêves vous étant, je crois, plus intéressante que leur interprétation… l’exploitation du vaste potentiel du Tarot (et donc de chacun d’entre nous) étant probablement plus intéressante que son unique interprétation ?

Il y a un point commun entre le Tarot et les rêves c’est le monde des images. Le pouvoir de l’homme de créer des images. Analyser un arcane comme s’il constituait le sous titre d’une image onirique voilà qui va encore nous approcher de nous-mêmes. De plus si on considère qu’un arcane de Tarot est un maître on dira qu’il ne donne pas de réponses aux questions qu’on lui pose mais nous oblige à remettre en question les réponses que nous croyons avoir. Alors le Tarot, comme un maître, un philosophe, un sage, ne nous répond pas, il nous questionne. Certains protocoles avec le Tarot nous permettent d’interroger nos rêves. C’est ce que j’ai développé dans mon essai : « Le rêve, clé de l’identité ». Autre remarque amusante, parmi toutes les hypothèses qui ont été émises sur l’origine étymologique du mot « tarot » l’une d’entre, provenant paraît-il de l’égyptien, serait « TAR ROG » qui signifie littéralement « Voie royale ». Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce que Freud disait du rêve : « une voie royale qui conduit à la connaissance de l’inconscient.

Le Référentiel de naissance est-il une carte d’identité de l’individu, son ADN ? Est-il fixé une fois pour toutes ou possiblement évolutif ?

Non, le Référentiel n’est pas du tout un ADN de l’individu. C’est un miroir évolutif. Les arcanes sont fixés une fois pour toute par le calcul et il y a des millions de personnes qui ont le même Référentiel de Naissance. Donc la vraie question n’est pas de savoir quel arcane on a dans son Référentiel mais comment on en exploite la richesse, les potentiels, comment on en dépasse les épreuves etc. C’est à chaque fois une projection subjective un peu comme on le faisait dans les années soixante avec le « photo langage ». Cela implique qu’une bonne séance Référentiel se fait en interaction avec un facilitateur, idéalement un PRN (praticien agréé du Référentiel de Naissance), qui vous tend les arcanes comme des miroirs, vous interroge, vous recadre si nécessaire, vous ouvre des pistes de réflexion, vous montre des voies possibles et vous aide à vous approprier les symboles en fonction des maisons dans lesquels se trouvent les arcanes et surtout en tenant compte de votre vécu et de votre singularité. Une séance « Référentiel » est une conversation philosophique autour des symboles qui sont présents dans votre thème et un bon praticien est quelqu’un qui sait développer les qualités maïeutiques d’un bon journaliste.

Qu’en est-il du Tarot et de la sexualité ? Voilà je crois un potentiel du Tarot, qui fait partie intégrante de chacun de nous et qui n’est jamais abordé, si ce n’est au travers de la carte du Diable, ce qui est réducteur.
En voulant être pragmatique, je puis voir le bondage chez Le Pendu, les attouchements et les caresses chez l’Amoureux, la frigidité chez La Papesse, la masturbation chez le Bateleur, l’hystérie chez La Force, l’impuissance chez L’Empereur, l’homosexualité sous Le Soleil,…
Peut-on, avec l’aide du Tarot, mieux identifier et mieux vivre sa sexualité ?
Est-il permis d’aborder en consultation – quelle qu’en soit sa forme – cet intime si vital et pourtant si bridé aujourd’hui encore, que ce soit par les religions ou par une moralité bourgeoise hypocrite et consensuelle? Et donc, se libérer!

Comme le disait Léo Ferré « ce qu’il y a d’encombrant avec la morale c’est que c’est toujours la morale des autres ». Cette question de la sexualité est délicate et tellement subjective. Je le vois même à travers vos suggestions. Tout dépend de l’angle que l’on adopte pour décrypter le lien entre arcane et sexualité. Si je reconnais le bondage dans le Pendu je vois aussi dans cet arcane la frigidité en tant que difficulté au lâcher prise. Le Pendu nous parle d’abandon. Il évoque le mythe d’Œdipe attaché par un pied à un arbre après avoir été abandonné au mont Cytérion. D’ailleurs le nom d’Œdipe signifie étymologiquement « pied gonflé ». Les auteurs anonymes du Tarot ont eu accès à ces connaissances archétypiques présentes dans les mythes. On peut aussi penser à Odin, à St Pierre etc. La frigidité est souvent liée au refus plus ou moins conscient de s’abandonner, par angoisse d’être abandonné. Ce qui est une typicité essentielle du Pendu. Je verrai aussi volontiers l’hystérie dans le Monde. L’exigence d’une perfection absolue qui caractérise à la fois cet arcane et cette névrose. Mais tout cela mérite approfondissement et débat.

Après le Tarot comme outil de connaissance de soi, on en arrive aujourd’hui au Tarot guérisseur.
N’est-ce pas lui donner un trop grand pouvoir qui, mal contrôlé, pourrait mener à de graves dérives ?

Le Référentiel de naissance est un outil d’auto guérison dans le sens où il aide à une meilleure connaissance de soi et donc de la source de ses souffrances. Je me méfie de la pensée magique, un arcane de Tarot n’est pas un médicament.

J’ai découvert avec joie que vous êtes également poète !
Prose ou poésie, le Tarot n’est-il pas le bon prétexte à la création artistique, le moyen idéal de (re)connexion avec notre Moi Supérieur, le « précieux hydromel puisé dans Odrerir » ?

Par sa puissance évocatrice le Tarot est également un outil d’art thérapie. Il inspire, il est inspirant. N’oublions pas le nombre inouï de poètes, créateurs, artistes qui ont trouvé dans le Tarot la source vive d’une inspiration féconde. Le plus connu d’entre eux Gérard de Nerval, mais également André Breton, Nicky de Saint Phalle, Italo Calvino, Woddy Allen et d’actualité Terence Malik qui vient de sortir un film nommé « The knight of the cup », « le cavalier de coupe » etc.

Tout sur Georges Colleuil …

 

Croix-Formation-Georges-COLLEUIL

 

Publicités